Le lancement du label Bepos Effinergie 2013

Le lancement du label Bepos Effinergie 2013

Le label Bepos Effinergie 2013 remplace le label BBC et il vient encourager les projets en accord avec l’environnement que l’on appelle « projets à énergie positive »

La naissance du label Bepos

Au sein de l’Union Européenne les bâtiments ont un impact important dans la consommation d’énergies primaires et dans les émissions totales de CO2. En effet, d’après l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, en France en 2010, le bâtiment représentait 43% de la consommation énergétique totale, ce qui représente 1,1 tonne de pétrole par an et par personne. La consommation énergétique du bâtiment se situe devant les transports (25%), et l’industrie (23%). L’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments est donc un mode d’action non négligeable pour réduire les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

C’est pourquoi, le label Bepos est né le 21 fevrier 2013 lors du salon des énergies renouvelables à Lyon. C’est l’association Effinergie, créatrice du label BBC qui est à l’origine de ce label.  Comme nous indique J-J Queyranne (le président du collectif Energie) « le label Bepos-effinergie s’inscrit dans le contexte réglementaire qui demande qu’en 2020, tous les bâtiments soient à énergie positive. »

De plus, le Grenelle de l’environnement souhaite que d’ici 2020 tous les bâtiments neufs soient à énergie positive, c’est à dire que les bâtiments atteignent zéro énergie. Les bâtiments doivent respecter les besoins de l’environnement en produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment pour leur fonctionnement.

Les principes du label Bepos Effinergie 2013

Le Label Bepos suit les principes de la RT 2012 qui a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs et il s’appuie également sur les exigences des précédents label Effinergie de certification pour les bâtiments efficaces en énergie.

Bepos Effinergie 2013 repose sur différents points indispensables pour miser au bon respect de l’environnement :

–       Un bâtiment compact et ouvert au soleil : captation optimale de l’énergie solaire

–       Une isolation renforcée

–       Une réduction des ponts thermiques

–       Les choix de fenêtres performantes

–       Eliminer les fuites d’air

–       Une ventilation performante

–       Un chauffage à haut rendement

–       L’eau chaude sanitaire sans gaspillage