Faire des économies d’énergie c’est facile avec la RT 2012 !

RT 2012

La France doit impérativement mettre en œuvre une orientation énergétique qui doit être non seulement efficace mais surtout durable ! Il s’agit la d’un engagement pris par chacun d’entre nous, permettant d’aboutir à une avancée en matière de réduction énergétique. Des lois et des labels sont de plus en plus reconnus pour nous inciter à adopter le bon comportement ! C’est le cas de la RT 2012

La RT 2012 née de l’engagement du grenelle de l’environnement

La RT 2012 est née à la suite de la RT 2005, et elle apparaît dans l’article 4 de la loi Grenelle 1. Elle optimise les performances thermiques en limitant les infiltrations d’air parasite. Elle repose sur une logique durable, et elle induit une limitation de la consommation d’énergie primaire pour les bâtiments neufs. Leur consommation ne doit pas excéder 50 kWhEP/(m carré.an).

RT 2012

Les 3 grands principes de la RT 2012

Cette réglementation comporte des exigences de moyens, quelques exemples : encourager un bon usage du bâtiment en mesurant les consommations d’énergie, accélérer le développement des énergies renouvelables, …

Les trois exigences principales qui sont les suivantes :

L’efficacité énergétique du bâti

Ce premier principe repose sur l’indice « Bbio » . Cet indice mesure le niveau d’isolation, la conception bioclimatique, et la mitoyenneté. Cela implique donc une limitation en éclairage, chauffage, etc.

Bbio doit être inférieur à Bbio max (Bbio max varie en fonction de la typologie du bâtiment, de sa localisation et de son altitude.)

La consommation énergétique du bâtiment

Cette exigence se réfère à l’indice « Cep » qui caractérise la consommation d’énergie primaire du bâtiment. Il est donc indispensable de se doter d’équipements énergétiques performants et à haut rendement.

Cep doit être inférieur à Cep max (sachant que Cep max dépend des émissions de gaz à effet de serre).

Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés

Ce principe est représenté par l’indice « tic », cela veut dire qu’il tient compte de la température intérieure du bâtiment durant les 5 jours les plus chauds de l’été.

L’indice Tic doit être inférieur à Tic ref