Le label BEPOS Effinergie 2013

Chaque nouvelle réglementation thermique entraîne avec elle la création de labels. L’année dernière, c’était la RT 2012 qui s’était retrouvée sur le devant de la scène. Celle-ci imposait aux énergéticiens, aux promoteurs, aux constructeurs, aux industriels et aux associations de se poser un certain nombre de critères et de règles pour la certification des bâtiments.

C’est l’association Effinergie, qui s’était chargée de surveiller le déroulement des discussions et la qualité des choix mis en oeuvre. Après une légère refonte, le label Bepos 2013 fait son apparition en ce début du mois de mars.

bepos effinergie 2013

 

Les critères conservés du label BEPOS Effinergie 2013

Les critères principaux de la RT 2012 ont été conservés, pour ce nouveau label. En effet, il a finalement été requis la même exigence d’étanchéité à l’air que celle de la RT 2012, soit 0,6 m³/h/m². Cela s’expliquerait par le fait que rendre cette norme encore plus stricte apporterait un gain d’énergie trop peu important. Il serait compris entre 1 et 5 kWh/m²/an.

Un Label qui tranche avec les précédents.

En effet, bien que les critères les plus utiles et justifiés aient été conservés, d’autres font leur apparition et les normes se veulent plus stricte. Le seuil de consommation maximale est donc abaissé à 40 kWhep/m²/an. Il faudra aussi désormais prendre en compte une limitation de la production photovoltaïque à 12kWh/m²/an, cela afin d’empêcher que des logements ne souffrent d’une enveloppe moins performante, justifiée par la production locale d’énergie.

Une volonté avant tout écologique et économique.

Faire des logements mieux isolés et plus performants énergétiquement parlant, permet de faire de grosses économies. Cela entraîne de fait un impact écologique non négligeable. C’est pourquoi, pour la première fois dans l’histoire de ces labels, le bilan prévisionnel s’appuiera sur les consommations d’énergies non renouvelables. Ainsi, les professionnels du bâtiment seront chargés de faire des logements qui consomment en majorité des énergies renouvelables.

Ce nouveau label Bepos Effinergie 2013 estime qu’une diminution d’environ 20 % des besoins énergétiques dits réglementaires est nécessaire. Il compte aussi désormais les consommations énergétiques dues à un autre usage.

Au final, ce nouveau label continue la chasse au gaspillage, et pour ce faire, il se veut plus exigeant. Le label Bepos Effinergie 2013 est encore en face d’expérimentation et devrait être commercialisé par toutes les entreprises certifiées au printemps.