FAQ : En quoi consiste le test Blower Door?

test Blower DoorUn blower test permet d’analyser l’étanchéité aux flux d’air d’un bâtiment, de détecter ces mouvements d’air pour pouvoir les corriger par la suite. Le test Blower Door est l’une des techniques utilisées pour réaliser ce que l’on appelle aussi un test d’infiltrométrie.

Principe de fonctionnement d’un blower test

Cette méthode consiste à mesurer l’étanchéité à l’air d’un bâtiment en pressurisant celui-ci.

Pour mener à bien cette mesure, il faut disposer une toile de nylon sur l’une des ouvertures de l’habitation (porte ou fenêtre) pour rendre étanche celle-ci, seul un ventilateur permettra le passage contrôlé de l’air. Les différentes valeurs d’air brassé au cours du test seront centralisé dans un ordinateur et un opérateur récupérera ses données à des fins d’analyse.

En contrôlant le débit et le sens de rotation du ventilateur, l’habitation sera mise en surpression ou en dépression.

Une habitation en dépression mettra en valeur les situations où le vent souffle et que celui-ci s’infiltre par les défauts d’étanchéité, laissant s’infiltrer les températures froides en hiver. Alors qu’une habitation en surpression simulera l’air chaud qui s’échappe.

Diverses méthodes et outils permettent d’observer ces flux d’air. L’opérateur en infiltrométrie s’aider d’un anémomètre de précision pour mesurer la masse d’air brassée au niveau des fuites d’air. Pour voir en détails les pertes de chaleur entraînées par ces flux, il est aussi possible d’utiliser une caméra thermique infrarouge qui donnera des résultats plus facilement exploitables dans une situation avec un fort écart thermique entre l’extérieur et l’intérieur. Et la dernière méthode plus couramment utilisée fait appel à une machine à fumée artificielle qui permet de voir immédiatement les plus gros défauts d’étanchéité et ceci sans connaissances techniques poussées.

Conditions nécessaires pour un test Blower Door

Pour assurer des résultats optimaux pendant la réalisation d’un blower test, il est primordial de fermer toutes les ouvertures (portes et fenêtre) donnant sur l’extérieur et d’ouvrir toutes les portes intérieurs du bâtiment. Il faut aussi penser à obturer ou arrêter tous les dispositifs de ventilation (VMC par exemple) du lieu à tester.

Ensuite, une différence de pression à hauteur de 50Pa doit être maintenue lors de la réalisation des tests. Une sonde de mesure de pression est installée à l’intérieur et une autre à l’extérieur, le tout contrôlé par un ordinateur qui définira le débit nécessaire du ventilateur pour maintenir cette différence de pression.